levante


Conception, chorégraphie et interprétation Lorena Dozio
Composition musicale et interprétation Carlo Ciceri
Collaboration au dispositif musical  Daniel Zea
Interprétation vocale Marine Beleen

Création lumière Sévérine Rième





photo Laurent Pailler-Royaumont


Avec levante, Lorena Dozio et Carlo Ciceri mettent en œuvre une fiction perceptive : la lévitation d'un corps. Ce solo de danse tente d'explorer la gravité par le travail de la perception des espaces entre vides et appuis, grâce à un dispositif d'expansion acoustique du corps et de son espace. Mouvement et son se co-construisent afin de rendre cette expérience publique. 

création Festival Archipel 2013
production Association Bagacera/Crile
coproduction Fondation Royaumont / Programme recherche et composition chorégraphiques (direction artistique Myriam Gourfink) avec le partenariat du Festival Archipel - Pro Helvetia Fondation Suisse pour la Culture
accueil en résidence Abbaye de Royaumont - Mains d’Œuvres/Résidence d'accueil création - Festival Archipel Genève – ADC Genève - CND Pantin 

Lorena Dozio est venue en 2011 à l'Abbaye de Royaumont dans le programme Transforme « Ecrire », où elle a rencontré les compagnons musiciens de son travail chorégraphique : Carlo Ciceri, Daniel Zea et Marine Beelen. Elle y a initié le projet d'une fiction perceptive : faire léviter un corps. Par les moyens conjoints de la danse et de la musique, donner à percevoir un état de corps en suspend. A cet effet, elle a exploité un outil technologique, une caméra infrarouge qui capte ses mouvements dansés en activant des couches sonores composées par Carlo Ciceri. Issue de partitions écrites en amont, l'expérience de leur action en temps réel est renforcée par la chanteuse Marine Beelen, qui exprime la voix du corps dansant. L'espace prend alors toute sa densité et son volume sensoriel dans le dispositif interactif qui, par le son, rend visible l'air « entre » le corps et son environnement. De là, émerge une nouvelle forme de récit, l'aventure non narrative d'une sensation : l'élévation.


teaser levante 
Sur le plateau de levante, les artistes interagissent en direct et produisent via leurs outils respectifs la substance d'une expérience gravitationnelle inédite. C'est en se demandant comment un corps peut se déprendre de l'attraction terrestre que la chorégraphe s'est intéressée à un aspect du travail de la perception du mouvement qui lui permette d'expérimenter de nouveaux appuis, de nouvelles logiques kinésiques. Le corps de Lorena Dozio, au départ allongé au sol, seul dans la lumière, s'allonge et se dilate, lentement, sort du sol qui le soutien, en appelant le son avec lui. Traversant peu à peu plans et couches, le corps s'arche, s'étire, dans le même flux condensé que la musique qu'il suscite. Tout en préservant la continuité d'un mouvement unique, les changements subtils de niveaux font à chaque fois émerger un nouveau corps, une nouvelle qualité de mouvement que l'espace sonore ouvre et permet de faire apparaître. Parfois happée dans des trous d'air, la danseuse chute de façon brusque et surprenante, donnant à sentir au spectateur la densité et la puissance du travail corporel engagé dans une telle utopie physique, qui défie les lois de la gravité.
Formée aux arts performatifs à l'Université de Bologne, puis à la danse contemporaine au CNDC d'Angers, Lorena Dozio travaille à ses propres projets depuis 2005, au sein de l'association Bagacera. Son projet chorégraphique est né d'un désir de partager des expériences perceptives : sa pratique du Yoga Vinyasa et du Yoga de l'Energie lui permet d'explorer un corps-microcosme constituant l'unité de base d'une structure qui, par amplification et expansion, devient un macrocosme visible et partageable.
 Ninon Prouteau (texte de salle à la Fondation Royaumont)

Production Association Bagacera. Coproduction Fondation Royaumont, Festival Archipel Genève. Commande musicale Fondation Pro Helvetia. Accueil en résidence Fondation Royaumont, Mains d’œuvres, Festival Archipel, ADC Genève et Centre national de la danse Pantin.
https://vimeo.com/38505506
pièce intégrale: https://vimeo.com/76447280

IN ENGLISH

Première the 22 march 2013 at Festival Archipel (Switzerland)
Text Ninon Prouteau – image Laurent Pailler / Fondation Royaumont
https://vimeo.com/76447280 teaser: https://vimeo.com/78523115
Lorena Dozio went in 2012 to the Abbey of Royaumont (F) in the program of residence Transforme, in this frame she met the musicians Carlo  Ciceri and Daniel Zea and she began the project of a perceptive fiction: to levitate a body. The aim was to give to perceive a body in state of suspension with the several mediums of the dance and the music. For this effect, she use a technologic tool, an infrared camera which can sense the movements and by this way trigger some layers of sounds composed by Carlo Ciceri.
So the space take all his density and his sensory volume in the interactive system who make visible the air between the body and his environment by the sound. The body becames an instrument the play and make visible the space and the dancer is in an state of listening.
From there, emerges a new form of telling, the adventure non-narrative of a sensation: the rise. On stage, the artists are in live interaction and each one produces by his respective tools, the substance of an unreleased gravitational experience.
Wondering how a body can get out of the gravitational force, that the choreographer develops a vocabulary of movements to allow finding new supports on the ground and others kinesics logics. The practice of Yoga is a main tool in this research, developing circulation of energy inside and outside the body truth theirs virtual maps. The idea of the air as force and support is a main concept of the choreography.
The body of Lorena Dozio, in the beginning lying on the floor, alone in the light, get longer and expand very slowly, getting out of the ground and calling with him the sound. Crossing little by little the layers and the plans of the space, the body rises in the frame of the arch, expands him self and sometimes falls in the holes of the air that appears in the space. In the continuity of the condensed flow of mouvement, the subtle changes of space’s levels, makes appear a new body, a new quality of movement that the sound open and reveal.
Production Association Bagacera/Crile. Coproduction Fondation Royaumont, Festival Archipel Genève. Commande musicale Fondation Pro Helvetia. Accueil en résidence Fondation Royaumont, Mains d’œuvres, Festival Archipel, ADC Genève et Centre national de la danse Pantin.